Vers qui se tourner pour pouvoir trouver un emploi ?

Trouver un emploi

Avec la crise sanitaire et ses répercussions sur le marché du travail, le moins que l’on puisse dire, c’est que plus de 500 000 emplois en France ont été supprimés uniquement pendant le premier trimestre. Si les anciens sont désormais sur le banc chômage, imaginez alors la situation des jeunes diplômés qui n’ont ni expérience ni expertise dans leur domaine. Dans cet article, nous vous proposons des stratégies fiables que vous pouvez essayer pour augmenter vos chances de décrocher un job et les organismes qui vous aideront à les mettre en place.

Reportez votre entrée sur le marché professionnel en vous inscrivant à une formation

Plutôt que d’entamer des recherches vous-mêmes qui s’avèreront à coup sûr inutiles, pensez à affiner vos compétences en intégrant un organisme de formation. Ces derniers connaissent un succès grandissant surtout qu’ils ont pu, durant ces dernières années, trouver des fonctions intéressantes pour des diplômés qui avaient du mal à faire décoller leur carrière par leurs propres moyens. Cependant, tous les organismes ne se valent pas. Renseignez-vous avant de vous inscrire sur l’établissement et demandez l’avis d’adhérents qui y ont suivi une formation.

Parmi ces structures, nous allons citer : Village de l’emploi. Au lieu d’attendre sagement les rebondissements qui peuvent survenir à la suite de la crise de la Covid-19, il vous sera plus profitable d’approfondir vos connaissances et d’acquérir de nouvelles compétences qui vous ouvriront surement des perspectives auxquelles vous n’aviez jamais songé auparavant. Ne vous laissez pas envahir par le désespoir et par les idées noires véhiculée par les médias. En dépit du problème de l’employabilité, la plupart des entreprises sont toujours à la recherche de profils prometteur afin de développer leur activité et d’apporter une perspective nouvelle. Après la suspension totale du travail durant le deuxième trimestre de l’année 2020, elles se sont toutes empressées de lancer des stratégies innovantes pour contrer cette impasse. L’une des solutions qu’elles sont adoptées : recruter des candidats qui ont bénéficié d’une bonne formation post-diplômante et qui peuvent, dès le début, endosser un poste à responsabilité.

Comprenez bien la réalité du marché de l’employabilité

Il est tout à fait normal que vous ayez des métiers en tête que vous envisagiez depuis la fin de vos études voire avant. Cependant, on ne peut pas tracer son parcours professionnel indépendamment de données concrètes. Celles-ci ne cessent d’évoluer conformément à la situation économique et mondiale. Si vous avez effectué vos études universitaires dans une grande école de commerce en section marketing, il est compréhensible que vous ayez nourri tout au long de ces années, le désir de dérocher un poste de prestige chez une enseigne de luxe française. Vu la succession d’évènements désastreux, vous allez sans doute devoir revoir vos prétentions à la baisse.

Si vous refusez de vous montrer flexible, vous risquez de perdre des mois voire des années de votre vie sans parvenir à vos fins. Il est conseillé d’envisager d’autres pistes plutôt que de rester bloqué sur un secteur d’activité profondément affecté par la crise. Au meilleur des cas, vous obtiendrez un job en CDD ou en intérim avec une rémunération qui ne suffira même pas à couvrir vos dépenses essentielles. Les recruteurs ont d’ailleurs constaté 2 mentalités problématiques qui caractérisent ces nouveaux diplômés. Tout d’abord, ils pensent que leur insertion professionnelle ne posera aucun souci et qu’elle se déroulera comme pour les générations précédentes. Ensuite, ils s’intéressent à leurs projets d’avenir bien plus qu’à la réalité de la situation.

N’attendez plus les offres, augmentez les candidatures

Parmi les conseils que nous pouvons vous donner pour vous forger une place dans la sphère professionnelle en ces temps difficile, c’est de ne plus attendre les offres des entreprises pour postuler. Finie l’époque où les recruteurs indépendants et cabinets de recrutement s’arrachaient les nouveaux talents et attendaient impatiemment la fin de leur parcours universitaire pour leur proposer un job de qualité. Aujourd’hui, il va falloir aller vous-mêmes vers les entreprises et les convaincre de vous embaucher en dépit des grandes écoles desquelles vous êtes issu. On met de côté l’exigence et la sélectivité et on opte pour une stratégie de candidature de masse. Plus vous postulez, plus vous augmentez vos chances de vous faire remarquer.

Sachez que vous êtes désormais en concurrence avec des candidats qui ont des années d’expérience derrière eux, des candidats dont on a dû se passer pendant ces temps de crise et qui n’attendent qu’une chose : se voir proposer un emploi un tant soit peu respectable. Aujourd’hui, il est clair qu’il faut trouver une stratégie plus corsée axée sur la réalité du marché et non sur vos aspirations personnelles. Cela ne signifie pas que vous devez tirer un trait définitif sur les rêves que vous avez nourri tout au long de votre jeunesse ! Revoir vos exigences à la baisse sera uniquement le moyen pour vous de dérocher un job en attendant l’évolution de la situation économique.

Songez à la reconversion professionnelle

Nous avons évoqué plus haut l’obligation de revoir ses prétentions à la baisse. Ici, nous vous recommandons de changer de perspective, non pas en termes de qualité ou de niveau hiérarchique, mais en termes de secteur d’activité. Nous devons nous mettre d’accord sur une réalité incontestable : certains domaines ont été plus affecté que d’autres par la crise sanitaire et mettront plus de temps à se relever. Voilà pourquoi nous vous recommandons la reconversion professionnelle : une solution qui vous fera gagner du temps et acquérir des compétences utiles.

Par exemple, un diplômé en finance à tout intérêt à se diriger vers les métiers de l’audit : un compromis parfait entre les recherches financières et les outils numériques devenus indispensables dans toute entreprise. Par ailleurs, si vous souhaitez travailler dans le tourisme, plus vite vous développerez des atouts dans un autre domaine, plus vite vous serez embauché. Vous n’avez pas d’avoir la perspective d’un économiste confirmé pour vous rendre compte que le secteur touristique aura du mal à recruter puisque les établissements ont dû réduire leurs équipes et se séparer de leurs employés.

Apprenez à créer un dossier de candidature à zéro défaut

Un dossier de candidature complet et pertinent est une condition nécessaire pour décrocher un job. Il l’est encore plus depuis que la concurrence est devenue plus rude. En effet, votre meilleur pari est de suivre une bonne formation et vous faire accompagner pour créer un CV qui respecte les règles structurales et rédactionnelles. Vous serez alors en mesure de concevoir un curriculum vitae qui suscitera d’emblée l’intérêt du recruteur. Inutile de fourrer, dans ce document, vos expériences et diplômes qui n’ont aucun rapport avec le poste convoité.

Soyez précis et allez-y droit au but. Pour la lettre de motivation, le principe est le même. Nous n’allons pas nous attarder sur les règles de rédaction auxquelles ce document doit correspondre, mais seulement attirer votre attention sur la nécessité de se montrer sélectif pour les informations présentées et d’éviter les fioritures inutiles.

Les meilleurs moyens d’obtenir des backlinks de qualité
Pourquoi construire une piscine extérieure dans son jardin ?