Guide en ligne pour investir en démembrement

démembrement

Le démembrement est une autre manière d’investir dans l’immobilier. Ceci consiste à diviser le droit de propriété entre deux investisseurs. Le premier devient nu propriétaire et le second usufruitier. Ce mode d’investissement présente multiples avantages.

Le principe de l’investissement en démembrement

En investissant en démembrement de propriété, vous avez le choix entre jouir de l’usufruit du bien ou devenir son nu-propriétaire. En tant qu’usufruitier, vous pouvez exploiter le bien selon vos envies. Ainsi, vous pouvez vous en servir en tant que résidence principale ou encore le mettre en location pour percevoir des revenus réguliers. Seule la vente est interdite puisque l’usufruitier n’est pas le plein propriétaire du bien. La durée de l’usufruit est définie au préalable au début de l’investissement et figure noir sur blanc dans le contrat. À la fin de cette période, le nu-propriétaire récupère le bien et sa pleine propriété. Il peut ainsi le vendre s’il le souhaite, le mettre en location, etc. Pour en savoir plus, rendez-vous sur demembrement.fr.

Quels sont les atouts de la nue-propriété ?

Le fait d’acheter nu propriete représente bon nombre d’avantages surtout si vous cherchez un moyen de placement sur le long terme. Cela vous permet de vous constituer un patrimoine immobilier à un prix relativement faible. Puis à la fin de l’usufruit, vous récupérez la totalité de la valeur du bien. Si vous décidez de le revendre à ce moment là, vous réaliserez une très belle plus-value. Par ailleurs,  durant la période de démembrement, l’ensemble des charges relatives au bien revient à l’usufruitier : la taxe foncière, les travaux d’entretien, la gestion locative… Enfin, sachez qu’en devenant nu-propriétaire, vous bénéficiez d’une fiscalité attractive. En effet, le capital que vous avez investi dans l’acquisition du bien est exonéré d’impôt sur la fortune immobilière. Faut-il donc éviter l’achat en usufruit ? Cette seconde option convient plutôt à ceux qui souhaitent percevoir des revenus réguliers sans avoir à investir une somme importante pour une acquisition immobilière.

Comment investir en démembrement ?

Il existe deux façons d’investir en démembrement. D’abord, vous pouvez opter pour un investissement direct. De nombreux spécialistes du secteur proposent de l’immobilier résidentiel disponible pour un investissement en nue-propriété. Puis, il y a l’investissement indirect via les SCPI. Les SCPI ou Sociétés civiles de placement immobilier sont des organismes qui achètent et gèrent un parc immobilier locatif grâce aux argents qu’ils collectent auprès des investisseurs. Puis, ils les reversent des revenus proportionnellement au capital qu’ils ont investi. Grâce au démembrement, ces organismes peuvent céder des parts à des prix accessibles par tous. En optant pour l’usufruit par exemple, vous investissez une certaine somme de départ et recevrez des revenus locatifs pendant une période définie.

Outre l’immobilier, le principe du démembrement peut également s’appliquer à un contrat d’assurance vie. Ainsi, un souscripteur peut désigner son conjoint en tant qu’usufruitier du capital accumulé et ses enfants en tant que nus-propriétaires. Ainsi, après son décès, le conjoint peut jouir de la totalité du capital pendant une durée déterminée par le souscripteur. Il peut donc l’utiliser par exemple pour financer un investissement. Puis à la fin de cette période, il restituera l’intégralité de la somme aux enfants. Ce principe permet de protéger en même temps le conjoint et les enfants et de leur faire bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Cependant, il présente aussi un inconvénient. Cela concerne essentiellement le risque de dilapidation du capital par l’usufruitier.

Acheter écoresponsable grâce à la maroquinerie végan
Comment choisir une armoire pour tout ranger ?