Infection urinaire : comment la soigner ?

Infection urinaire

L’infection urinaire est une maladie fréquente qui touche des millions de personnes par année. Elle présente des symptômes très désagréables. Selon les médecins, les femmes sont les plus concernées. En effet, soixante-dix pour cent des femmes sont atteintes de la cystite infectieuse. Même si elle s’avère être douloureuse et gênante, il existe des traitements et des solutions pour la soigner.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

L’infection urinaire est une maladie infectieuse des organes de l’appareil urinaire. Ces organes sont la vessie qui est le réservoir des urines et le rein qui secrète l’urine. Il y a aussi l’urètre qui est le responsable de l’évacuation des urines et la prostate. Ces appareils peuvent être facilement atteints de trouble et d’infection urinaire. Cette maladie désigne une infection bactérienne de la famille des entérobactéries. En effet, elle est due à la prolifération des bactéries ou germes au niveau de l’urètre. Ces germes remontent à l’urètre pour arriver dans la vessie et contaminent l’urine. Les bactéries appelées « Escherichia Coli » sont souvent les responsables de l’infection la plus courante ou cystite. Elle touche quatre-vingt-dix pour cent des cas environ. Il existe aussi d’autres bactéries comme l’éntérocter, le protéus mirabilis, la citrobacter qui sont tous responsables des infections urinaires. Ces bactéries malsaines engendrent une inflammation de la vessie. Les personnes atteintes d’infection urinaire sont victimes de douleurs et brulure des mictions. Elle se manifeste également par une envie pressante et fréquente d’uriner. La cystite est une pathologie urinaire très fréquente chez les femmes et les enfants. Généralement, elle est causée par des troubles urinaires ou une contamination de l’urine. Malheureusement, la présence d’un champignon ou d’un parasite peut également l’engendrer. Ce cas est rare, mais pas impossible. Afin de prévenir une infection urinaire, vous pouvez consulter des spécialistes en ligne comme femannose.com.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire ?

Les facteurs et les causes de l’infection urinaires chez les femmes et les hommes ne sont pas pareils. En effet, pour des raisons anatomiques, les femmes sont les plus vulnérables à la cystite. Il faut savoir que la majorité d’infections urinaire est liée au manque d’eau. Un défaut d’hygiène locale peut également favoriser cette maladie. Cela s’explique par le fait de s’essuyer du bas vers le haut après être allé aux toilettes. En effet, cette méthode pour s’essuyer favorise les infections, car les bactéries peuvent aller directement vers le méat urétral. Il est aussi important savoir que cet orifice est très rapproché de l’anus où sont présentes des bactéries. C’est d’ailleurs pour cela que les femmes sont toujours conseillées d’uriner après un rapport sexuel. Cela fait évacuer les bactéries qui se sont pénétrées dans l’urètre. La constipation représente un risque d’infection urinaire. La stagnation des matières fécales dans le rectum peut en effet causer une source d’infestation de bactéries. Une malformation de l’appareil urinaire ou des appareils gynécologique peut aussi être le facteur d’une infection urinaire. Chez les hommes, les risques d’infections sont souvent dus à un rapport sexuel non protégé. Ce cas est très fréquent chez les jeunes et adultes moins de cinquante ans. L’écoulement de l’urine, la maladie de prostate, la compression de la voie urinaire sont causés par l’infection urinaire. Le rétrécissement de l’urètre, la maladie du col de la vessie est également l’un des facteurs de l’infection.

Comment l’infection urinaire évolue-t-elle ?

L’infection urinaire commence par un trouble urinaire dû à une infection bactérienne des urines. L’infection urinaire basse correspond à une simple inflammation de la vessie, mais elle peut évoluer vers une infection urinaire haute. En effet, en cas de retard thérapeutique, elle devient plus grave et plus complexe. Parmi les risques d’infection urinaire mal traitée, il y a la septicémie. C’est la propagation des bactéries dans les vaisseaux sanguins pour atteindre le sang. Ce choc septique provoque une défaillance des organes vitaux. Le patient aurait alors besoin d’une prise en charge en réanimation. Une infection urinaire simple qui n’est pas traitée peut devenir complexe et attaquer la prostate. Cette maladie est connue par sous le nom de prostatite. Ce cas se manifeste par une reptation aigüe de l’urine. Les personnes atteintes de prostatite ont la vessie complètement bloquée et les testicules souvent infectés. Mais l’infection la plus grave est la pyélonéphrite. Le rein est touché par l’infection urinaire et peut entrainer une insuffisance rénale. Ce cas est le plus dangereux. En effet, l’infection peut provoquer un abcès du rein, voire même sa destruction. Le risque serait alors une insuffisance rénale terminale. Le remède à ce stade n’est nulle autre qu’une greffe de rein ou l’hémodialyse.

Infection urinaire : prévention et traitement

Afin de prévenir les infections urinaires, buvez plus de 1,5 litre d’eau par jour. Ne retenez jamais l’envie d’uriner et effectuez des mictions complètes en vous détendant. Un lavage après les selles vous évitera les infections urinaires. Utilisez un papier hygiénique en allant de l’avant vers l’arrière. Surtout, n’oubliez pas d’uriner après chaque rapport sexuel. Si vous êtes atteint d’une infection urinaire, consultez immédiatement un médecin pour éviter que la maladie ne se complique. Le Traitement infections urinaires est basé sur des antibiotiques. Pour les infections simples comme la cystite, un traitement antiseptique urinaire de dix jours serait suffisant pour vous guérir. Vous pouvez également prendre des antibiotiques comme les pénicillines ou les quinolones. Les antibiotiques sont à prendre durant trois jours successifs. En cas d’infection aigüe, la prise d’une dose unique de monodose est efficace pour éradiquer les bactéries et vous guérir. Pour le cas de pyélonéphrite aigüe ou de prostatite aigüe, le mieux prendre des antibiothérapies pendant deux à trois semaines.

10 raisons pour lesquelles la chirurgie plastique est si populaire
Arthrose et arthrite : quelle est la différence ?