Différentes saveurs de Whisky

Le whisky léger

Le whisky est connu par sa robe, sa texture et son goût. Il peut caractériser son pays ou sa région de production. Il résulte d’un processus de production assez complexe. Il existe de diverses variétés de whisky, notamment en termes de saveurs. La dégustation peut révéler les différentes facettes d’un whisky. Elle dévoile la nature et l’âge du vieillissement du whisky. L’analyse sensorielle, à travers la vue, l’odorat et le goût, permet également de distinguer les arômes contribuant en partie à la différence des saveurs des whiskys.

Le whisky léger ayant des arômes fruités

Le whisky léger comprend les whiskys avec des arômes fruités. Les levures interviennent dans la création des éléments aromatiques durant la fermentation pour disposer des alcools. Il s’agit principalement des composés fruités. Ces arômes surviennent notamment après la maturation. Le processus de distillation reflète également ces saveurs fruitées. Les caractéristiques des alambics influencent considérablement les goûts. Par la réaction chimique, les alambics en cuivre, de par sa nature en métal, éliminent les éléments soufrés. Ils jouent un rôle catalyseur, en supprimant les arômes indésirables. La taille et la forme des alambics influent sur la richesse des whiskys. Les whiskys légers proviennent des alambics de grande taille. Les notes fruitées de whisky concernent les agrumes, l’ananas, la pomme, la poire, le pruneau, la pêche, la cerise, la figue. Visiter le professionnel en whisky pour la dégustation whisky Paris

Le whisky délicat présentant des arômes de fleurs et d’herbes

Le whisky délicat constitue les boissons disposant des arômes de fleurs, d’herbes ou de feuilles. En général, ces saveurs résultent en partie de l’origine ou de l’environnement de la production. Dans les collines, la bruyère couvre l’endroit, ainsi le whisky épouse ces arômes. Le temps et le climat peuvent modifier le goût du whisky. Ils façonnent sa texture et apportent sa souplesse. Pour ce type de whisky, les senteurs concernent l’herbe fraîche, le foin, la feuille de tabac, l’eucalyptus. Par rapport aux notes florales, il existe les arômes de rose, de fleurs blanches, de lavande, du géranium, du cassis. La dégustation whisky paris permet de goûter et d’apprécier les meilleurs whiskys aux différentes saveurs.

Le whisky riche aux arômes du bois du fût

Le fût influence les saveurs des whiskys. Il affecte considérablement la palette aromatique du whisky. Une fois que le liquide est en contact du fût en bois, des échanges s’effectuent. Le filament du bois du fût et le malte séché par la tourbe procurent des composés phénoliques. Ils occasionnent les goûts empyreumatiques du whisky, comme le goût fumé, brûle, grillé ou torréfié. Par ailleurs, le filament du bois présente des lactones accentuant les arômes épicés et de coco du whisky. Le fût de chêne intervient pour la maturation du goût de la boisson. Dans un fût neuf, le whisky possède davantage de caractère empyreumatique du bois et vanillé. Il devient de plus en plus complexe et mature et sent différents arômes dans les vieux fûts en captant les saveurs des anciens contenus de ceux-ci. D’ailleurs, le fût façonne également la couleur du whisky. Les notes boisées comprennent les saveurs de chêne, de l’amande grillée, de la noix de coco, de la vanille, du chocolat. Il existe aussi les notes épicées comme la cannelle, le poivre noir, les herbes aromatiques, le gingembre. La dégustation peut révéler du goût sucré, salé, acide, piquant ou amer.

Le whisky fumé 

Le whisky fumé se trouve dans la catégorie des whiskys présentant une saveur fumée. Il s’agit de la variété de boisson dont le séchage du malte s’est effectué à la tourbe. Les notes fumées peuvent être légères ou accentuées, avec du goût de harengs. Étant un combustible, la tourbe joue un rôle majeur au moment du maltage. Lors du séchage du malt, la tourbe brûlée libère des molécules aromatiques. Ces éléments apportent des parfums au malt. La durée d’exposition à la tourbe influence la puissance des arômes.  La quantité de la tourbe fait également varier la présence des saveurs fumées. L’exposition excessive du malt au fumé de la tourbe peut modifier considérablement les goûts. Le whisky révèle des saveurs de caoutchouc brûlé. Les notes fumées à la tourbe concernent le charbon de bois, le feu de cheminée, le barbecue, le tabac, le camphre, le goudron. Les boissons peuvent ainsi posséder diverses senteurs de fumé selon la tourbe.

Le whisky dispose de différentes saveurs. Il existe du whisky léger, délicat, riche et fumé. Ces variétés de goûts du whisky résultent de la différence en termes de processus de production. L’orge, les levures, l’eau influencent les saveurs de la boisson. La distillation, la caractéristique des alambics et l’état du fût façonnent le goût et la maturité du whisky. La quantité de la tourbe et la durée du séchage de malt apportent des saveurs différentes. Le temps, le climat et l’environnement de la fabrication donnent un caractère unique à chacun des whiskys. 

Qu’est-ce que la gestion de l’expérience produit ?
Testez une série de code de la route en ligne gratuitement