Conseils pour acheter son bois de chauffage

bois de chauffage

La saison hivernale est une période qu’il faut préparer afin de ne pas être pris au dépourvu. En effet, pour rester bien au chaud, il faut mettre de côté des bûches de bois. Beaucoup ont toujours recours au bois pour se chauffer. Il n’est plus question d’aller dans les bois ramasser des branches mortes. La législation impose une réglementation assez stricte sur la question. Que ce soit pour éviter la pollution ou la déforestation. Aussi, la typologie des cheminées nécessite du bois de chauffe spécifique. 

Le bois d’allumage

Pour la feuillure, il est possible d’utiliser du bois type chêne, châtaignier, durs ou encore hêtre. Contrairement aux autres bois, ces derniers disposent d’un pouvoir calorifique assez dense. Il est même possible que la châtaigne produise ce que l’on appelle escarbilles. Pour ceux qui disposent d’un foyer dit fermé, il est conseillé de l’utiliser. Pour du bois d’allumage, il n’est pas conseillé d’avoir recours à du bois type résineux. S’il faut en utiliser, il faut bien s’assurer que le bois soit bien sec. Cette étape permet d’éviter que la cheminée ou le foyer s’encrassent au niveau des conduits et de la vitre pour les poêles. Par définition, on appelle un bois sec, un bois qui ne contient que 25% d’humidité, voire inférieur.

Il est donc important de disposer d’un outil nommé humidimètre. Le matériel est facilement visible en quincaillerie ou grande surface. Plus le bois est sec, plus il sera facile de l’allumer. Un bois sec offre aussi un meilleur apport calorifique. C’est-à- dire qu’il y aura moins de fumée et le bois de chauffage se consumera totalement. Pour faire simple, il y aura plus de chaleur et beaucoup moins de déchets. C’est ce qui s’appelle un rendement optimal. Afin de pouvoir en disposer au maximum, il est conseillé de les faire sous forme refondue et non en rondins. Cela permet aussi d’avoir une bonne aération du bois, qui peut-être disposé en extérieur sous un abri. Pour plus d’informations, cliquez ici. Surtout, il ne faut pas utiliser de bâche, cela provoque le pourrissement du bois. 

À quel moment se procurer du bois ?

Le chauffage au bois doit faire l’objet d’un traitement sérieux. Il est même conseillé de s’y prendre dès le début du printemps. Cela permet de faire le tour des grands professionnels et de trouver des combustibles de très bonne qualité. Au passage, l’été est aussi une période optimale pour tout ce qui est achat de bois de chauffage. Plus le bois sera de très bonne qualité, plus l’installation sera durable et non polluante.

Financièrement, l’achat hors période du bois permet de faire énormément d’économie. Plus la saison hivernale approchera, plus il y aura des demandes et plus les prix proposés sur le marché seront gonflés. Acheter du bois au printemps et en été permet aussi une meilleure flexibilité des négociations. Il faut juste s’assurer que l’entreposage du bois soit bien ventilé et couvert, surtout qu’il est possible que le bois ne soit pas encore sec à cette période de l’année. 

Se faire conseiller

Même si l’on achète du bois pour le chauffage chaque année, il est toujours conseillé de se faire aider par un professionnel du bois. En effet, les successions de saison ou les intempéries influent sur la nature même du bois. Les conseils d’un professionnel peuvent être utiles sur la manière de faire sécher son bois, et de comment l’entreposer correctement chez soi. Un bon fournisseur conseillera à ses acheteurs un bois proche des 20% de taux d’humidité. Ou comment se rapprocher au maximum de cette valeur via un bon processus de stockage. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, il est fortement conseillé de travailler avec des enseignes ayant des labels et détenteurs de norme NF, FSC ou encore PEFC.

Découvrir les meilleures idées de décoration de maison
Établir un planning de ménage efficace