Comment être sûr d’acheter un bon chocolat ?

chocolat

Le chocolat est le pêché mignon de beaucoup d’entre nous. Et comme chaque année, nous aimons les offrir à nos proches ou simplement nous faire plaisir avec une bonne dose de barres chocolatées. Le problème est que nous ne pouvons pas toujours trouver les chocolats de qualité que nous aimons tant. En raison d’un marketing abusif, de l’empreinte écologique ou de la déforestation, les friandises cacaotées et nos barres préférées cachent des secrets qu’il faut à tout prix voir avant de les acheter. Quels sont les critères à prendre en compte dans le choix du bon chocolat ? Plutôt que de vous demander de goûter des centaines, voire des milliers, de barres de chocolat différentes, nous avons compilé le guide ultime pour trouver le meilleur chocolat qui soit.

La fève de cacao : premier critère de choix d’un chocolat !

Qui dit bon chocolat valrhona, dit  bonnes fèves de cacao ! Cela peut paraître évident, mais la plupart des consommateurs ignorent l’origine d’un chocolat. En effet, de la plantation au consommateur final, il peut y avoir une dizaine d’agents intermédiaires. La traçabilité du cacao est dans ce cas très difficile. De plus, de nombreux commerçants acquièrent des fèves de différents pays en fonction du prix du cacao, puis les revendent sans faire attention à leur origine. Mais la bonne nouvelle est qu’une tendance contre cette non-traçabilité se développe. Des artisans et des marques ont produit des chocolats dits « bruts » ou « pure origine ». Ceux-ci sont élaborés à partir de fèves provenant du même pays, de la même région ou de la même plantation. On connaît des chocolatiers qui sélectionnent eux-mêmes les exploitations afin d’avoir un contrôle parfait du goût des chocolats qu’ils produisent. C’est ce que l’on appelle le « bean to bar » qui est une expression qui se traduit par « de la fève à la tablette ». Si vous voulez découvrir le bon valrhona chocolat, visitez le site valrhona-selection.fr.

La liste des ingrédients : un élément à ne pas négliger dans un produit de chocolat !

Avant de passer à la caisse, il est très important de vérifier la liste des ingrédients qui composent un chocolat. Il faut savoir que le chocolat est fabriqué avec seulement 3 ingrédients : le beurre de cacao, la pâte de cacao et le sucre. Ensuite, pour plus de goût, vous pouvez mélanger des noisettes, des pistaches qui sont oléagineuses ou du lait pour évidemment le chocolat Valrhona au lait. Il faut faire très attention aux longues listes d’ingrédients qui contiennent des additifs ou des noms que l’on a du mal à prononcer, alors passez votre chemin ! Dans le même ordre d’idée, évitez à tout prix les chocolats dont la liste commence par  » sucre  » ou tout ce qui en est synonyme comme le sirop de maïs, la maltodextrine ou le sirop de glucose. Dans tous les cas, préférez un produit moins industriel et plus authentique, c’est aussi lié à la qualité nutritionnelle.

Vérifiez la teneur en matières grasses du chocolat !

Le beurre de cacao qui compose naturellement le valrhona chocolat est une matière grasse végétale qui est obtenue à partir des fèves de cacao. Cependant, c’est un ingrédient « cher », ce qui conduit de plus en plus de fabricants à le remplacer par d’autres types de graisses végétales qui seraient moins chères afin de réduire les coûts. Certains choisiront le beurre de karité, d’autres l’huile de palme. L’huile de palme est un ingrédient que l’on retrouve dans de nombreux produits chocolatés. Or, l’huile de palme est l’un des principaux agents de la déforestation et présente un grave danger pour de nombreuses espèces animales qui habitent la forêt. Pour vous alerter encore plus, sa teneur en acides gras saturés est dangereusement élevée, ce qui n’est certainement pas bon pour la santé. Ne soyez donc pas surpris si vous voyez cette graisse dans de nombreuses friandises et œufs fourrés de Pâques que vous aimez manger.

La dégustation : le meilleur moyen de trouver le bon chocolat !

Quel meilleur moyen de trouver un bon chocolat que de le goûter ? Tout d’abord, le chocolat doit être conservé dans des conditions optimales. Les experts en chocolat ne recommandent pas le réfrigérateur car le chocolat va capter les arômes des autres aliments avec lesquels il sera en contact. De plus, les arômes seront bloqués par le froid. Sachez également que la dégustation doit se faire à la température optimale de 20 à 22 degrés. N’hésitez pas à l’accompagner de boissons ou de plats qui rehausseront ses arômes comme le thé ou le café. De plus, ne vous limitez pas à une seule bouchée car certains arômes ne sont reconnus qu’après la deuxième bouchée. Autre conseil : optez pour du chocolat noir plutôt que du chocolat au lait afin de profiter au maximum de son goût. Enfin, utilisez vos 5 sens pour reconnaître une tablette de chocolat de bonne qualité afin de ne rien manquer.

Abri piscine : les différents types
Quelles chaussures pour un excellent maintien sur les pédales ?