Le Pointer Anglais

Pointer Anglais mâchouillant un bâton sur la plage

Photo Crazy George

Le Pointer Anglais est une race de chien de chasse ayant pour particularité de se mettre en arrêt, le poil hérissé, lorsqu'il sent un gibier et de lever la patte gauche. Même si son origine exacte n'est pas très bien définie, on suppose qu'il a été introduit en Angleterre entre la fin du XVII et le début du XVIIIè siècle. Julien Deby retrace son introduction en 1688 tandis que d'autres comme Edmondson expliquent qu'il y aurait été introduit par des militaires britanniques à l'issus de la guerre de Succession (qui eut lieu en Espagne) c'est-à-dire en 1713.

Ses origines

L'histoire raconte que la race aurait pour principale ancêtre le braque espagnol, très apprécié à la chasse en Espagne. Néanmoins, en Angleterre on le trouvait trop lourd et pas assez endurant.
Il a donc été croisé avec plusieurs races comme le foxhound ou le lévrier pour le rendre plus efficace, plus rapide et plus léger. Les résultats furent spectaculaires et très vite le Pointer devint le chien incontournable à tout chasseur. On le trouvait admirable, infatigable en action, doté d'un flair incomparable et capable de rester en position statuaire pendant de nombreuses minutes.

Le plus étonnant dans l'histoire du Pointer Anglais, c'est que malgré émergence de plusieurs variétés, ce qui suppose plusieurs types de sélections, il sut garder toutes ses facultés. Ainsi à partir de 1850, on commence à voir apparaître des Pointers de couleur blanc et orange, ou blanc et marron ou blanc et noir ou encore noir et feu et même des tricolores! Couleur qui sont encore aujourd'hui répertoriées et autorisées dans le standard de la race.

Evolution de la race

Au XXè siècle, en France, la race perd de sa popularité. Selon Stonehenge ceci s'explique par le fait que les Pointer Anglais arrivent en France éduqués par des Anglais. Ce qui aurait pour conséquence une modification des intonations et accents dans les ordres donnés et donc un chien qui n'obéit pas aussi bien que ce qu'on l'aurait voulu. Autre explication, la façon de chasser en Angleterre et en France n'est pas la même. Alors que les Anglais aiment une bonne chasse rapide, courte et efficace; les Français, eux, n'hésitent pas à partir une journée entière sur le terrain.

Avec l'arrivée de la guerre mondiale, la race frôle littéralement la disparition et ne survit que grâce à des éleveurs qui ont tenu bon et qui l'ont relancée une fois la guerre finie. Mais l'engouement pour la race n'était plus au rendez-vous et bientôt d'autres chiens plus faciles à éduquer et moins chères à l'achat firent leur apparition. Difficile de concurrencer dans ces conditions. Pourtant, les éleveurs et passionnés ne se sont pas laissé abattre et quelques années plus tard, la voilà repartie sur les traces de son succès avec son plus grand "boum" en 1995 (environ 2100 naissances).

Aujourd'hui, le Pointer Anglais est encore très utilisé par les chasseurs qui savent apprécier toutes ses qualités. Elle ne jouit pas d'une grande popularité, mais demande en moyenne environ 1500 naissances par an ce qui la classe en 5e position sur 30 dans son groupe de chien de chasse. On remarque toutefois une certaines décadence dans son évolution qui pourrait s'expliquer par le fait que les Français recherchent un chien "tout en 1", capable d'être un bon chien de chasse et un bon chien de compagnie, facile à entretenir et à éduquer.

Caractère de la race

Le problème c'est que le Pointer Anglais demande beaucoup d’énergie et de patience. Il faut prendre le temps de lui donner une bonne éducation cohérente pour en saisir toute son efficacité au travail. C'est un chien vif, turbulent qui nécessite d'avoir des activités physiques régulières pour pouvoir assouvir ses instincts de chasse - ce pour quoi il a été créer. En conséquence, les seules familles pouvant adopter un Pointer Anglais seront nécessairement des familles actives, sportive ou qui pratiquent la chasse avec un minimum de bagages en matière d'éducation. Elles devront par ailleurs posséder un jardin clos afin d'éviter que le chien ne fugue en suivant une piste.

S'il a la possibilité de se défouler, alors il devient un bon chien de famille, calme, patient, doux et affectueux, même envers les enfants. Dans le cas contraire, il pourrait devenir anxieux voir destructeur. Parce qu'il n'aura pas de choix que de canaliser son énergie dans autre chose, en mâchouillant ou en aboyant. Ce qui est dommage, et ne répond pas au standard de la race, car le Pointer Anglais est un chien sociable et agréable à vivre à partir du moment où on le prend pour ce qu'il est et qu'on lui donne ce pour quoi il a été créer.



Il n'y a aucun commentaire soyez le premier.